/Olivier GERMAIN-THOMAS à Kaboul!

Olivier GERMAIN-THOMAS à Kaboul!

Du 28 mai au 5 juin 2016 l’Institut français d’Afghanistan a accueilli l’écrivain Olivier GERMAIN-THOMAS pour présenter une conférence à l’Afghan Centre de l’Université de Kaboul (ACKU) sur le thème de : L’ÉCRIVAIN, SES INSPIRATIONS EN TERRES SACRÉES ET LE RÔLE DE LA FICTION DANS LES RÉCITS DE VOYAGES;

Du 31 mai au 4 juin,  l’IFA lui a permis de se rendre à Bamiyan pour visiter les sites historiques majeurs de cette vallée dans le cadre du 15ème anniversaire de la destruction des Bouddhas ; un séjour pour lui permettre de rédiger plusieurs textes témoignages en vue de publications en France et qui pourront servir de matériaux de réflexion dans le cadre d’un séminaire que nous souhaitons organiser à Paris en 2017 sur le thème de la destruction du sensible.

Chevalier de la Légion d’Honneur

Officier des Arts et Lettres

Après des études de lettres et de philosophie à la Sorbonne, puis un doctorat de philosophie (esthétique) sous la direction de Jean Grenier sur la symbolique de l’art bouddhique en Inde, il devient en 1970 le premier Délégué général de l’Institut Charles-de-Gaulle sous la présidence d’André Malraux, puis administrateur de cet Institut de 1991 à 1994.

Il fonde le mensuel l’Appel en 1973. Il effectue alors de nombreux voyages et séjours en Inde, puis au Japon, dans le sud-est asiatique, enfin en Chine.

À France Culture, il est producteur de l’émission Agora (1978-1995), il crée Tire ta langue ! , la première émission consacrée au français, puis For Intérieur (1995-2011) autour de l’œuvre d’un écrivain.

En 1985, il reçoit le prix des Créateurs pour son livre L’Amour est assez grand seigneur.

Il produit pour la télévision, de 1987 à 1997, des portraits de Simone Weil, Mishima, Malraux, Le Clézio, Jean Grosjean…

En 1993, il reçoit le prix Valery Larbaud. Il deviendra ensuite membre du jury de ce prix.

Depuis 1997, il dirige la collection Chemins d’éternité aux éditions Pygmalion.

En 2006, l’Institut de France lui a décerné le Prix Henri-Gal pour l’ensemble de son œuvre.

Depuis 2009, il est coorganisateur des rencontres littéraires de Tapovan autour de l’Inde.

En 2011, il est élu administrateur de la Fondation Charles-de-Gaulle. La même année, il quitte France Culture. Il se consacre alors complètement à son travail littéraire.

En 2015 il devient chroniqueur régulier du magazine livre trimestriel Ultreïa. Il crée la collection de livres de voyages « Arpenter le Sacré » aux éditions Descellée De Brouwer. Il est membre du comité scientifique des Rencontres d’Aubrac.

Soleils de cendre, Paris, Albin Michel, 1979.

La Tentation des Indes, Paris, Plon, 1981, réed. Paris, Albin Michel, 1993.

L’amour est assez grand seigneur, Paris, Albin Michel, 1985, Prix des Créateurs.

Retour à Bénarès, Paris, Albin Michel, 1986.

De Gaulle jour après jour (avec Philippe Barthelet), de Guibert,‎ 2000

Princesse non identifiée, Paris, Flammarion, 1990.

Au cœur de l’enfance – Préhistoire, Paris, Flammarion, 1993, Prix Valery Larbaud.

Le village des serpents, Éditions Albin Michel,‎ 1997

Images découpées en Birmanie, Éditions Fata Morgana,‎ 1997

Écriture de la lumière, Éditions Le Temps qu’il fait,‎ 1998

(Ja) “Nihon Taiboron (日本待望論)” (Appel au réveil de la spiritualité japonaise) (trad. Takemoto Tadao), Éditions Sanskei shinbun

Marion ou le Corps enseignant, Éditions du Rocher,‎ 2000

En chemin vers le Bouddha (Grand Prix catholique de littérature), Éditions Albin Michel,‎ 2001

La France en paroles, Éditions Albin Michel,‎ 2002

Birmanie, une foi au quotidien (photogr. Bertrand Rey), Éditions Payot,‎ 2002

La traversée de la Chine à la vitesse du printemps, Éditions du Rocher,‎ 2003

Le voyage des Indes (photogr. R. et S. Michaud), Imprimerie nationale,‎ 2003

Mandalas (avec Sayed Haider Raza), Paris, Éditions Albin Michel,‎ octobre 2004,

Un matin à Byblos (Grand Prix Phénix du Liban. Prix Méditerranée), Éditions du Rocher,‎ 2005

Mosaïque du feu, Éditions du Rocher,‎ 2004

Lumières du Bouddha (photogr. Christophe Boisvieux), Éditions EDL,‎ 2007

Le Bénarès-Kyôto (Prix Renaudot du meilleur essai), Éditions du Rocher,‎ 2007

Marco Polo, Paris, Gallimard, 2010.

Asies, Éditions Signatura,‎ 2010

La tentation des Indes, Éditions Folio Gallimard,‎ 2011

Angkor, Lumière de pierre (photogr. Mireille Vautier), Imprimerie Nationale,‎

Empreintes du sacré (photogr. Ferrante Ferranti), La Martinière,‎ 2012

Manger le vent à Borobudur, Gallimard,‎ 2013

2018-04-08T10:58:28+00:00