/Peindre l’inquiétude

Peindre l’inquiétude

Jahan Ara Rafi est enseignante à l’école et peintre. Cela fait des années qu’elle peint.  Elle a récemment organisé une exposition à l’institut français d’Afghanistan (IFA).

Une exposition de peinture intitulée (SOKUT/SILENCE) a eu lieu en mars 2018 pendant trois jours à l’Institut français d’Afghanistan. Cette exposition présentait 20 œuvres contemporaines de Jahan Ara Rafi.

Elle explique que cette exposition se centrait sur la condition des femmes afghanes qui ont souffert dans leurs familles et leurs milieux pendant des années tout en restant silencieuses.

« J’ai appelé l’exposition « SOKUT » à l’intention des femmes afghanes et je veux aussi que les femmes ne restent  plus silencieuses en face de la souffrance et de la violence » ajoute-t-elle

Elle est enseignante et pendant plusieurs années, a enseigné la peinture en sixième, septième et huitième dans l’école de Naswan Mili à Kaboul.

Mme Rafi peint depuis 2000, époque oùelle était migrante avec sa famille au Pakistan. Après son retour à Kaboul elle a pu poursuivre ses études supérieures à la faculté des Beaux-Arts de l’université de Kaboul.

Elle a organisé plusieurs exposition de peinture à l’intérieur du pays.

– L’exposition a duré trois jours à l’Institut français d’Afghanistan.

– Trois femmes afghanes regardent les tableaux.

Cette exposition présentait 20 œuvres contemporaines

Jahan Ara Rafi parle de l’exposition.

2018-04-17T03:34:22+00:00avril 17th, 2018|